Loading...
Depuis 2010, le football, véritable religion en Turquie, est devenu un instrument de "soft power" dans les mains du président Erdogan pour promouvoir son modèle islamo-conservateur. En quelques années, le gouvernement a bâti plus d’une vingtaine de stades, la plupart dans des fiefs de l’AKP, le parti au pouvoir. Des proches du président sont placés aux postes clés de nombreux clubs de football. Après le coup d’Etat raté de juillet 2016, plus de 90 personnes, arbitres ou cadres de la fédération, ont été remerciés du jour au lendemain, sans pouvoir se défendre.
Quant aux supporters du Besiktas, connus pour leur hostilité au pouvoir, ils sont surveillés de très près. A travers le monde du football, plongez dans les dérives de la politique du président Recep Tayyip Erdogan.
Un reportage de Paul Sanfourche, Valérie Lucas et Benoît Sauvage.
Le site de l'émission : http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/
Toute l'actualité sur franceinfo : http://www.francetvinfo.fr/
Notre Facebook : https://www.facebook.com/envoyespecial.france2/?fref=ts
Notre Twitter : https://twitter.com/EnvoyeSpecial 

Comments

Leave a Reply